Statistique routière 2020 dans le Jura : « Ni bonne, ni mauvaise »

La police cantonale a enregistré 314 accidents de la circulation l’an dernier, soit 20 de plus ...
Statistique routière 2020 dans le Jura : « Ni bonne, ni mauvaise »

La police cantonale a enregistré 314 accidents de la circulation l’an dernier, soit 20 de plus qu’en 2019

Le chef de la gendarmerie Eric Froidevaux, le commandant Damien Rérat et le lieutenant Pierre-Alain Michel (de gauche à droite) ont fait le bilan de l'année 2020 sur les routes jurassiennes. Le chef de la gendarmerie Eric Froidevaux, le commandant Damien Rérat et le lieutenant Pierre-Alain Michel (de gauche à droite) ont fait le bilan de l'année 2020 sur les routes jurassiennes.

Les accidents de la circulation ont connu une hausse l’an dernier dans le Jura. C’est ce qui ressort des statistiques routières 2020 présentées ce lundi par la police cantonale, qui fait état de 314 cas contre 294 en 2019. Le nombre d’accidents reste toutefois dans la moyenne des dix dernières années (305/an). Cette relative stabilité est observée malgré l’augmentation constante du parc automobile jurassien (+1000 véhicules en 2020). La catégorie des 18-24 ans est la plus concernée. « Cette année 2020 a été ni bonne, ni mauvaise en termes de statistiques », a déclaré le commandant Damien Rérat.

La crise du coronavirus a bouleversé la répartition des accidents. Leur nombre a chuté en mars et en avril, lors de la période de semi-confinement. Il a en revanche augmenté lors des vacances estivales et automnales, notamment en raison de la présence des touristes dans le Jura. La plupart des accidents reste liée aux inattentions (refus de priorité, téléphone au volant, attention détournée, …), même si leur nombre a diminué. En revanche, ceux liés à l’alcool poursuivent leur progression, ce qui peut paraître surprenant puisque les établissements publics ont été fermés en 2020 à cause de la crise du Covid-19. Les accidents dus à la vitesse sont aussi en hausse.

Le lieutenant Pierre-Alain Michel, chef de la section I de la gendarmerie jurassienne, commente ces chiffres :

599 personnes impliquées

Pas moins de 599 personnes ont été impliquées dans les 314 accidents recensés l’an dernier. Ils ont fait 180 victimes, dont 2 décès (-1 par rapport à 2019). La plupart des accidents ont eu lieu dans les localités, en grande majorité dans les zones limitées à 50km/h. Les fins de journées sont les moments les plus critiques en matière de risque. Les accidents qui ont touché les cyclistes et les motocyclistes ont augmenté.

La police cantonale jurassienne affirme vouloir poursuivre ses efforts pour rendre les routes plus sûres par des actions de prévention et de répression. Ses objectifs pour 2021 : lutter contre le manque d’attention pendant la conduite, poursuivre la sensibilisation des conducteurs à la problématique de l’alcool au volant, cibler les contrôles de vitesse sur les comportements à risque et lutter contre les incivilités sur les routes (pollution sonore notamment).

La police a procédé au contrôle de vitesse de 670'000 véhicules l’an dernier, soit 160'000 de plus qu’en 2019. Fait réjouissant : malgré cette hausse, le nombre d’infractions a diminué (3,06% des véhicules en infraction en 2020 contre 4,14% en 2019).

A noter enfin que 894 leçons d’éducation routière ont été dispensés en 2020 par la police cantonale et les polices municipales de Delémont et Porrentruy à plus de 6'000 élèves jurassiens. /rch-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus