Le frein à l’endettement ne sera pas revu

Le mécanisme qui vise à limiter l’endettement ne fera pas l’objet d’une réforme. Le Parlement ...
Le frein à l’endettement ne sera pas revu

Le mécanisme qui vise à limiter l’endettement ne fera pas l’objet d’une réforme. Le Parlement a refusé une motion du PCSI Thomas Schaffter à une voix de majorité

Le Parlement ne veut pas toucher au mécanisme du frein à l'endettement. (Photo : Georges Henz, archives). Le Parlement ne veut pas toucher au mécanisme du frein à l'endettement. (Photo : Georges Henz, archives).

Le frein à l’endettement ne pourra pas être desserré dans le canton du Jura. Le Parlement a refusé ce mercredi par 30 voix contre 29 une motion du député-suppléant PCSI Thomas Schaffter. Le texte demandait une réforme de la Constitution dans le but de modifier le mécanisme, notamment pour pouvoir maintenir une politique ambitieuse d’investissements. La motion suggérait que le degré d’autofinancement à 80% ne soit plus uniquement garanti sur la base des budgets annuels mais sur les comptes et sur une législature. Une motion identique de Damien Chappuis avait été refusée en juin dernier par le Parlement par 31 voix contre 26. Le Gouvernement militait, à l’époque, pour la transformation en postulat.

Cette fois-ci, le Gouvernement jurassien a apporté son soutien à la motion de Thomas Schaffter, notamment en raison de l’impact de la crise du coronavirus sur les finances cantonales. Il estimait qu’une révision du frein à l’endettement devait permettre de parvenir à un équilibre budgétaire à moyen terme, en situation ordinaire, tout en bénéficiant d’une plus grande marge de manœuvre en matière d’investissements.

Lors des débats, Thomas Schaffter a appelé, en vain, à dépasser les réflexes idéologiques. Au final, les échanges et le résultat ont été marqués par un fort clivage entre la droite et la gauche. La ministre des finances, Rosalie Beuret Siess livre son analyse et ne cache pas que le maintien du frein à l’endettement va compliquer l’élaboration des prochains budgets :

Pour rappel, le Parlement peut déroger une fois au frein à l’endettement, à la majorité des deux tiers, mais le peuple doit obligatoirement se prononcer par les urnes si un second budget de suite ne respectait pas le mécanisme. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus