Les néophytes envahissantes s’invitent au jardin botanique de Porrentruy

La nouvelle exposition du jardin botanique de JURASSICA à Porrentruy se déroulera du 12 juin ...
Les néophytes envahissantes s’invitent au jardin botanique de Porrentruy

La nouvelle exposition du jardin botanique de JURASSICA à Porrentruy se déroulera du 12 juin au 11 juillet. Le thème « Changement climatique et règne végétal » mettra à l’honneur les néophytes envahissantes avec une exposition pour sensibiliser le public à cette problématique

Alain Mertz, jardinier chef au jardin botanique de Porrentruy, devant l'un des panneaux explicatifs présentant une néophyte envahissante. Alain Mertz, jardinier chef au jardin botanique de Porrentruy, devant l'un des panneaux explicatifs présentant une néophyte envahissante.

« L’essor des néophytes envahissantes », c’est le nom de l’exposition du jardin botanique de Porrentruy dans le cadre de l’édition 2021 de BOTANICA, le festival des jardins botaniques. Autour du thème « Changement climatique et règne végétal », les visiteurs auront l’occasion de se familiariser, du 12 juin au 11 juillet, avec la problématique des plantes envahissantes au travers d’une exposition, de visites guidées et d’activités pour les enfants. Ils pourront notamment découvrir dans le jardin botanique de Porrentruy des panneaux explicatifs, en français et en allemand, présentant douze néophytes envahissantes présentes dans le Jura.


La plupart des néophytes sont insignifiantes, seulement 10% sont envahissantes

Les néophytes sont des plantes qui viennent d’ailleurs, qui ont dû voyager avant d’être plantées dans un nouvel environnement. La plupart d’entre elles ne pose pas de problème. En effet, seul environ 10% des néophytes sont envahissantes, voire potentiellement envahissantes, relève Alain Mertz, jardinier chef au jardin botanique de Porrentruy. Ce dernier mentionne qu’en Suisse, on dénombre environ 2'600 espèces végétales indigènes, 600 néophytes insignifiantes et 58 envahissantes. « Les néophytes envahissantes ont la fâcheuse tendance à changer un écosystème et à poser problème au niveau écologique, économique et sanitaire », explique Alain Mertz qui relève qu’avec le changement climatique, les néophytes envahissantes peuvent mieux se propager.


Dans le Jura, les néophytes envahissantes se retrouvent dans les jardins et les prairies notamment

Le Jura n’échappe pas aux néophytes envahissantes. On retrouve ces plantes dans les jardins notamment et il faut pouvoir les maitriser ou les éliminer, souligne Alain Mertz.

« Il ne faut pas baisser les bras car sinon, on va être envahi ! »

Attention à l’aspect visuel : les plantes envahissantes sont souvent jolies. Elles vont cependant prendre le pas sur une plantes indigène peut-être un peu moins belle mais plus importante pour notre patrimoine végétal, tient à souligner le jardinier chef du jardin botanique de Porrentruy.

« C’est vraiment une problématique importante »

L’objectif de l’exposition est donc de sensibiliser les gens, de leur faire connaitre cette problématique ainsi que les conséquences du changement climatique sur le règne végétal. Retrouvez tous les détails de l'exposition ici. /ech

En parallèle à l'exposition, un rucher a été installé. Objectif : produire du miel ainsi que des colonies d'abeilles avec reine. En parallèle à l'exposition, un rucher a été installé. Objectif : produire du miel ainsi que des colonies d'abeilles avec reine.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus