Le non-octroi de l’annuité 2022 ne fait pas l’unanimité

Le Bureau du Parlement jurassien a suivi la décision de la commission de gestion et des finances ...
Le non-octroi de l’annuité 2022 ne fait pas l’unanimité

Le Bureau du Parlement jurassien a suivi la décision de la commission de gestion et des finances. Il a renvoyé la proposition de l’exécutif de renoncer à l’annuité 2022 dans la fonction publique et a demandé des alternatives

Le non-octroi de l'annuité 2022 aux employés de l'Etat ne soulève pas que des réactions positives. Le non-octroi de l'annuité 2022 aux employés de l'Etat ne soulève pas que des réactions positives.

Le non-octroi de l’annuité 2022 aux employés de l’Etat ne séduit pas. Le Bureau du Parlement jurassien a décidé de renvoyer le dossier au Gouvernement, et donc de retirer l’objet qui était à l’ordre du jour du législatif cantonal le 30 juin prochain. Il a ainsi confirmé la décision prise par la commission de gestion et des finances, d’après une information diffusée ce lundi. Une majorité de la commission demande au Gouvernement d’examiner d’autres possibilités pour réduire la masse salariale de la fonction publique. D’après ses membres, cela pourrait être une ponction sur le salaire ou toute autre piste que l’exécutif jugera adéquate. La majorité de la commission veut ainsi proposer aux députés différentes alternatives au non-octroi de l’annuité pour 2022.


Une mesure qui avait déjà été contestée

Le Gouvernement jurassien avait proposé cette mesure le mois dernier. Si elle se concrétisait, cette proposition permettrait d’économiser environ 2'400'000 francs sur le prochain budget dans un contexte économique difficile. Le président de la Coordination des syndicats de la fonction publique, Rémy Meury, était déjà monté aux barricades. D’après lui, le non-octroi de l’annuité pénaliserait les salaires les plus bas et pas les plus élevés, en raison de l’échelle salariale en vigueur à l’Etat. /comm-mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus