Un programme de législature cantonal « tourné vers l’avenir »

Le Gouvernement jurassien dévoile ses priorités pour la prochaine législature. Son programme ...
Un programme de législature cantonal « tourné vers l’avenir »

Le Gouvernement jurassien dévoile ses priorités pour la prochaine législature. Son programme s’articule autour de quatre thèmes majeurs et planche sur des finances à l’équilibre en 2025

Le Gouvernement jurassien a présenté les actions qu'il compte mener lors de la législature 2021-2025. (Photo : canton du Jura). Le Gouvernement jurassien a présenté les actions qu'il compte mener lors de la législature 2021-2025. (Photo : canton du Jura).

Les objectifs du canton du Jura pour les cinq prochaines années sont connus. Le Gouvernement jurassien présente ce mercredi son programme de législature 2021-2025. L’exécutif concentrera ses efforts sur quatre axes prioritaires : l’accueil de Moutier, le « vivre ensemble », le renforcement de la durabilité du cadre de vie et l’adaptation de l’Etat et de l’Administration pour répondre aux nouvelles attentes de la population. Le Gouvernement entend aussi retrouver des finances équilibrées au terme de la législature. Son programme doit offrir au peuple jurassien « un canton renouvelé, consolidé et résolument tourné vers l’avenir ».

Nathalie Barthoulot, présidente du Gouvernement jurassien, était l’invitée du Journal de 12h15 :

Au chapitre économique, le Gouvernement veut renforcer les initiatives en lien avec l’innovation et améliorer les capacités de production de pointe. Un autre but est d’ancrer la recherche dans le Jura. Entretien avec le ministre de l’Economie Jacques Gerber :

« Il faut maintenant mettre de la benzine dans le moteur »

Du côté des finances, l’Etat souhaite pourvoir réaliser des projets orientés vers l’avenir. Il vise ainsi un niveau d’investissement de 40 millions de francs par année. Mais en parallèle, le Gouvernement s’attend à des déficits de l’ordre de 30 à 50 millions par an. En conséquence, au regard du cadre posé par le frein à l’endettement, des mesures d’accompagnement transitoires seront requises. Par ailleurs, l’exécutif cantonal ambitionne de retrouver l’équilibre budgétaire au terme de la législature. Entretien avec la ministre des Finances Rosalie Beuert Siess :

« Le fait de ne pas investir n’est pas une option pour le Gouvernement jurassien »

/comm-nmy-rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus