Pour un soutien plus important à la réhabilitation des centres anciens

Le député PDC Bernard Studer a déposé une motion au Parlement jurassien. Il souhaite que le ...
Pour un soutien plus important à la réhabilitation des centres anciens

Le député PDC Bernard Studer a déposé une motion au Parlement jurassien. Il souhaite que le gouvernement étende le programme cantonal d’incitation à l’ensemble des communes

Bernard Studer demande des changements au niveau du programme cantonal de réhabilitation de l'habitat dans les centres anciens. (Photo libre de droits). Bernard Studer demande des changements au niveau du programme cantonal de réhabilitation de l'habitat dans les centres anciens. (Photo libre de droits).

Le canton du Jura devrait davantage encourager la réhabilitation des centres anciens. C’est l’avis du député PDC Bernard Studer qui a déposé récemment une motion au Parlement jurassien. Son texte demande au Gouvernement d’élargir le programme cantonal d’incitation en la matière à toutes les communes du canton.

Selon Bernard Studer, le programme est actuellement trop restreint. En effet, seuls les bâtiments situés dans le centre ancien d’un « village » au sens du Plan directeur cantonal peuvent bénéficier d’un soutien financier lors d’une réhabilitation. À titre d’exemple, le député PDC indique qu’une ancienne ferme de Mervelier a le droit de recevoir un soutien, mais pas un bâtiment identique localisé à Montsevelier.


Aucun projet soutenu

Bernard Studer ajoute que, selon les comptes 2019 et 2020 de l’Etat et les informations du Service du développement territorial, aucun projet de réhabilitation n’a bénéficié jusqu’ici d’un soutien cantonal. Or, le fonds qui finance notamment ce programme d’incitation dépassait les 450'000 francs à la fin de l’année passée. L’élu démocrate-chrétien estime donc qu’il y a des moyens à disposition. Il demande ainsi au Gouvernement d’ouvrir immédiatement le programme à l’ensemble des communes jurassiennes.

Notez que l’instrument cantonal d’incitation ne concerne que des périmètres qui figurent soit à l’inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse, soit dans les inventaires d’importance régionale et locale. Bernard Studer ne demande pas de changements à ce niveau-là. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus