Géothermie profonde : des questions à foison mais peu de réponses

Le Gouvernement a répondu aux six questions écrites qui avaient été déposées au Parlement concernant ...
Géothermie profonde : des questions à foison mais peu de réponses

Le Gouvernement a répondu aux six questions écrites qui avaient été déposées au Parlement concernant le projet en Haute-Sorne. Dans les grandes lignes, l’exécutif indique que les négociations se poursuivent et qu’une communication plus détaillée est prévue ce printemps

Le projet de géothermie profonde devrait prendre place à cet endroit, sur le territoire de Glovelier. (Photo : archives). Le projet de géothermie profonde devrait prendre place à cet endroit, sur le territoire de Glovelier. (Photo : archives).

Le silence reste de mise de la part du Gouvernement jurassien concernant la géothermie profonde. L’exécutif cantonal a récemment répondu à six questions écrites déposées au Parlement jurassien par les socialistes Loïc Dobler et Pierre-André Comte ainsi que le démocrate-chrétien François Monin. Ces interventions avaient été réalisées dans la foulée de la décision de l’État de relancer le projet, sous réserve de nouvelles garanties sécuritaires des promoteurs. De manière générale, le Gouvernement indique que les négociations sont toujours en cours et que davantage de détails seront communiqués ce printemps.


Les bâtiments en question

Que ce soit concernant l’analyse des bâtiments alentour, des promesses en matière de sécurité ou encore l’actionnariat de Géo-Energie Jura, les questions écrites n’avaient pas manqué après l’annonce du Gouvernement de relancer le projet. Le député PDC François Monin voulait notamment savoir si l’exécutif entend demander des garanties financières en cas de dommage aux bâtiments des privés. Le Gouvernement indique que les négociations avec les promoteurs incluent plusieurs points. Il serait toutefois prématuré d’en faire état à ce stade.

Au député socialiste Loïc Dobler qui demandait où en sont les démarches concernant sa motion pour une analyse des bâtiments de Haute-Sorne, Boécourt et Saulcy, l’exécutif écrit que la thématique fait partie des négociations. Il semble ainsi trop tôt d’évoquer les discussions actuellement en cours pour aboutir à une nouvelle convention. Dans sa réponse à une question écrite de l'élu PS Pierre-André Comte, le Gouvernement souligne qu’une conférence de presse se tiendra ce printemps encore pour apporter davantage de détails.


Le rôle de Géo-Energie Jura à préciser

Concernant la possibilité pour la commune de Haute-Sorne d’acheter des actions au sein de Géo-Energie Jura, voire de devenir actionnaire majoritaire, le Gouvernement botte également en touche. À une autre question écrite déposée par Loïc Dobler, l’exécutif répond que le rôle et le développement de la société créée pour réaliser le projet seront précisés dans la communication prévue prochainement. Une prise de participation majoritaire n’est toutefois pas prévue à ce stade.

Notez que le Gouvernement précise à plusieurs reprises qu’il a procédé à une pondération globale de tous les enjeux et intérêts en présence avant de relancer le projet. La question des indemnisations à verser en cas d’abandon total n’a pas été prépondérante, selon l’exécutif. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus