Delémont affiche un déficit structurel à résorber

Les comptes 2021 laissent apparaître un déficit de 1,3 million de francs dans le fonctionnement ...
Delémont affiche un déficit structurel à résorber

Les comptes 2021 laissent apparaître un déficit de 1,3 million de francs dans le fonctionnement de la commune, ramené à 67,20 francs grâce à un prélèvement dans la réserve de politique budgétaire

Delémont s'apprête à se serrer la ceinture pour résorber son déficit structurel. Delémont s'apprête à se serrer la ceinture pour résorber son déficit structurel.

Le résultat est en apparence satisfaisant mais incite à la prudence et à la réflexion pour l'avenir. Les comptes de l’année dernière de la municipalité de Delémont bouclent, sur le papier, quasi à l'équilibre sur un déficit de 67,20 francs. Un chiffre cependant obtenu après avoir prélevé 1,315 million dans la réserve de politique budgétaire. Si l'on tient compte des financements spéciaux, le résultat global (propre à la nouvelle présentation des comptes selon MCH2) s’avère positif à hauteur de 3,5 millions mais ces bénéfices ne peuvent pas légalement alimenter le ménage de la commune et ne pourront être réinvestis que dans les services autofinancés concernés (approvisionnement en eau potable, assainissement et traitement des eaux, service du gaz). Il en ressort donc que le fonctionnement de la commune, avant prélèvement dans la réserve, est en déficit structurel de 1,3 million de francs.

Damien Chappuis : « On reste prudent »

« L’appréciation est donc forcément partagée. Il faut être transparent et honnête envers la population, il y a des réflexions à mener pour éliminer ce déficit structurel », ne cache pas le maire de Delémont Damien Chappuis. Le résultat reste néanmoins meilleur que les 1,7 million de francs de déficit prévus au budget. La municipalité n'a d'ailleurs pas complètement dissous la réserve contrairement à ce qui était initialement envisagé. Au rang des belles surprises, l’imposition des personnes morales débouche sur un joli bonus de 1,6 million de francs par rapport à ce qui était prévu au budget. Mais impossible de prédire si cette tendance sera pérenne. « Point d’interrogation. Est-ce que certaines entreprises devront fermer en raison des séquelles du Covid ? D’autres vont-elles émerger et profiter de la crise pour innover ? On est dans l’expectative donc on reste prudent par rapport aux chiffres que l’on prendra en considération dans nos budgets futurs », relève Damien Chappuis.


« Aucun levier écarté » pour réduire le déficit

Les réflexions porteront surtout sur les solutions possibles pour se serrer la ceinture en réduisant certaines charges afin de retrouver l'équilibre l'année prochaine. « L’objectif est clair, retrouver l’équilibre en 2023. Mais avant de donner des pistes, une réflexion doit être effectuée dans les services pour voir si des économies peuvent être faites, regarder les prestations que l’on offre à la population, les investissements et fixer des priorités ». Investissements, charges, imposition, « tous les leviers sont possibles », reconnaît le maire de Delémont alors que l’exécutif a déjà lancé les réflexions ce mardi lors de sa séance plénière. Les comptes 2021 seront soumis au Conseil de Ville de Delémont le lundi 27 juin. /comm-jpi

Damien Chappuis : « Evaluer les économies possibles, mettre des priorités »


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus