La motion populaire introduite dans le Jura ?

La députée verte Pauline Godat milite pour l’avènement de ce nouvel instrument démocratique ...
La motion populaire introduite dans le Jura ?

La députée verte Pauline Godat milite pour l’avènement de ce nouvel instrument démocratique dans le canton. Elle a déposé une motion au Parlement

La députée verte Pauline Godat a déposé une motion demandant l’introduction de la motion populaire. (Photo : archives).  La députée verte Pauline Godat a déposé une motion demandant l’introduction de la motion populaire. (Photo : archives). 

Le groupe Vert-e-s & CS-POP du Parlement jurassien veut l’avènement d’un nouvel instrument démocratique dans le canton. La députée Pauline Godat a déposé une motion demandant l’introduction de la motion populaire. Le peuple pourrait ainsi soumettre des propositions qui seraient traitées par le Gouvernement de la même manière que les motions parlementaires.

Pauline Godat explique que la motion populaire se situe entre l’initiative cantonale et la pétition. D’un côté, elle est plus rapide et légère que l’initiative. De l’autre, elle est plus contraignante que la pétition, qui peut être classée sans suite. La députée verte propose que 50 signatures soient exigées dans le Jura pour déposer un tel texte. Plusieurs cantons ont déjà adopté la motion populaire, dont Fribourg et Neuchâtel. 300 signatures sont nécessaires dans le premier nommé, 100 dans le second. Avec cet instrument démocratique, Pauline Godat voit un moyen de renforcer l’intérêt pour la politique dans le Jura, où le taux de participation aux votations fédérales atteint 40% en moyenne.

Pauline Godat demande donc au Gouvernement jurassien de proposer une modification de la Constitution cantonale, de la Loi sur les droits politiques et de la Loi d’organisation du Parlement pour y ajouter la motion populaire. /rch


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus