La patinoire de Saignelégier se fait belle pour la MyHockey League

Les équipes du Centre de Loisirs sont à l’œuvre depuis le début de la semaine pour mettre l’antre ...
La patinoire de Saignelégier se fait belle pour la MyHockey League

Les équipes du Centre de Loisirs sont à l’œuvre depuis le début de la semaine pour mettre l’antre du HC Franches-Montagnes aux normes du 3e échelon suisse de hockey sur glace

La patinoire est encore en chantier avant le retour sur la glace des hockeyeurs franc-montagnards. La patinoire est encore en chantier avant le retour sur la glace des hockeyeurs franc-montagnards.

L’écrin du HC Franches-Montagnes (HCFM) subit quelques modifications en vue de la prochaine saison de MyHockey League. Des travaux ont débuté lundi (après que les lieux, qui ont servis dimanche au banquet officiel du Marché-Concours, aient été vidés) pour mettre la patinoire aux normes de la 3e division nationale de hockey sur glace. Les changements concernent notamment les bandes, les bancs des joueurs ou encore la cabine de chronométrage. Les patins viendront très vite griffer à nouveau la glace taignonne. Néo-promu en MyHockey League, le HCFM a une rencontre de préparation prévue le 26 août à Saignelégier alors que la reprise du championnat est agendée au 17 septembre. Quatre employés du Centre de Loisirs des Franches-Montagnes (CLFM) se pressent afin de finir dans les temps. Ils sont épaulés par une entreprise zurichoise pour la pose des nouvelles bandes. RFJ s’est rendu sur le chantier.

Reportage à la patinoire de Saignelégier :

« L’objectif est de commencer la glace lundi soir », indique José Boillat. Le responsable technique du CLFM explique que réaliser cette opération durant la nuit facilite les choses au niveau des charges énergétiques. Selon lui, le chantier, dont le montant de la facture s’élève autour de 200'000 francs, se déroule dans les temps.

Avec ses deux collègues, Evan Montavon s’occupe de découper des plaques en caoutchouc qui permettent, une fois posées, d’éviter aux joueurs d’abimer leurs patins en venant sur les bancs. « On a bien 50 mètres sur deux rangées, donc ça fait des belles distances », relève l’agent d’exploitation au CLFM.

José Boillat (2e depuis la gauche) et son équipe gardent le sourire malgré des journées bien chargées. José Boillat (2e depuis la gauche) et son équipe gardent le sourire malgré des journées bien chargées.

Avec ces remises à niveau, le HCFM n’a pas grand-chose à envier au HC Ajoie. « Au point de vue des bandes c’est la même configuration, c’est la même souplesse », sourit fièrement José Boillat. /nmy


Actualisé le

Actualités suivantes