Gérard Queloz quitte le Marché-Concours

L’actuel président de la manifestation de Saignelégier a présenté sa démission auprès de la ...
Gérard Queloz quitte le Marché-Concours

L’actuel président de la manifestation de Saignelégier a présenté sa démission auprès de la Société d’agriculture des Franches-Montagnes

Gérard Queloz était à la tête du Marché-Concours depuis 2014 (photo: archive). Gérard Queloz était à la tête du Marché-Concours depuis 2014 (photo: archive).

L’actuel président du Marché-Concours quitte ses fonctions. Gérard Queloz a informé la Société d’agriculture des Franches-Montagnes de sa démission pour la fin du mois. Son successeur pourrait être Vincent Wermeille. La candidature de l'actuel maire de Saignelégier sera proposée lors d’une prochaine assemblée. Vincent Wermeille est bien connu dans le monde chevalin et œuvre déjà au sein de l’organisation du Marché-Concours national de chevaux.

Gérard Queloz avait été élu à la présidence en octobre 2013 pour succéder à Daniel Jolidon. Il a dirigé sa première manifestation en 2014. Âgé aujourd'hui de 70 ans, l'homme souhaite passer la main:  « J’ai été président pendant neuf ans et secrétaire général pendant vingt-trois ans. J’ai atteint un âge qui me permet de penser un peu à la retraite ! », nous a confié Gérard Queloz. « Je retiens beaucoup de satisfactions. C’est clair que c’est beaucoup de travail, mais c’est très enrichissant au niveau relationnel », ajoute le président démissionnaire.

Gérard Queloz : « Le Marché-Concours a un bel avenir, aussi longtemps qu’on aura des éleveurs autant motivés »

La tradition tournée vers l’avenir

Vincent Wermeille est le potentiel successeur de Gérard Queloz. L’actuel maire de Saignelégier connait tous les rouages de la manifestation. Cette expérience l’a motivé à reprendre la présidence du Marché-Concours. « A partir du moment où j’ai été sollicité, vu que je connais quand même pas mal la manifestation pour y collaborer depuis presque 50 ans, j’ai été d’accord de me mettre à disposition pour quelques années », explique Vincent Wermeille. L’éleveur juge « excellent » le travail réalisé par Gérard Queloz durant ses neuf années de présidence. « Il a eu des bons contacts avec tous les comités et sous-comités. Et puis son travail conséquent au niveau du renouvellement des sponsors va nous aider pour la suite », salue Vincent Wermeille.

Vincent Wermeille : « Evoluer mais toujours rester dans une certaine tradition »

Pour l’avenir, Vincent Wermeille veut garder le côté traditionnel du Marché-Concours qui en est « le fonds de commerce », tout en menant une réflexion « au niveau de l’organisation, des thèmes, des hôtes d’honneur ou encore des cortèges » afin de faire évoluer la manifestation. L’actuel maire de Saignelégier compte aussi renforcer le rôle politique du Marché-Concours pour « bien montrer que le cheval Franches-Montagnes a sa place en Suisse ». /comm-ncp-rch-nmy


Actualisé le

Actualités suivantes