Vers le droit de vote pour les personnes sous curatelle de portée générale

Le Parlement jurassien a accepté mercredi une motion qui demande de rétablir les droits politiques ...
Vers le droit de vote pour les personnes sous curatelle de portée générale

Le Parlement jurassien a accepté mercredi une motion qui demande de rétablir les droits politiques aux personnes en situation de handicap placées sous curatelle de portée générale

Le Parlement jurassien a accepté une motion qui demande de rétablir les droits politiques pour les personnes placées sous curatelle de portée générale. (Photo : archives). Le Parlement jurassien a accepté une motion qui demande de rétablir les droits politiques pour les personnes placées sous curatelle de portée générale. (Photo : archives).

Le législatif cantonal fait un pas vers l’inclusion des personnes en situation de handicap. Les députés jurassiens ont accepté mercredi par 32 voix contre 24 et 3 abstentions une motion de la députée socialiste Jelica Aubry-Janketic intitulée « Pour la fin des discriminations en matière de droits politiques contre les personnes sous curatelle de portée générale ». Le texte demande au Gouvernement de soumettre une révision de la loi sur les droits politiques au législatif.

Selon l’élue socialiste, la loi jurassienne est « discriminatoire » et contraire aux droits fondamentaux car elle prive de droits politiques toute personne placée sous curatelle de portée générale ou sous mandat pour cause d’inaptitude. Or, de nombreuses personnes sous curatelle de portée générale sont capables de se forger une opinion et de s’exprimer sur des sujets politiques, a argué Jelica Aubry-Janketic. Si tous les groupes politiques ont été d’accord sur le constat, l’UDC et le Gouvernement ont notamment évoqué le risque que des tiers ne votent à la place des ayants droit.

Le canton du Jura compte près de 300 personnes sous curatelle de portée générale. /gtr