Les Castors se réjouissent du maintien de la collaboration avec BAT

La fondation a appris la semaine passée que son atelier protégé, au sein de l’entreprise BAT ...
Les Castors se réjouissent du maintien de la collaboration avec BAT

La fondation a appris la semaine passée que son atelier protégé, au sein de l’entreprise BAT à Boncourt, allait être maintenu. Six personnes en situation de handicap pourront continuer de travailler pour le cigarettier

L'entrepôt et le département  d'expédition de BAT continueront d'être exploités à Boncourt. L'atelier protégé de la Fondation Les Castors sera ainsi maintenu. (Photo : Georges Henz) L'entrepôt et le département  d'expédition de BAT continueront d'être exploités à Boncourt. L'atelier protégé de la Fondation Les Castors sera ainsi maintenu. (Photo : Georges Henz)

La nouvelle est tombée la semaine passée : BAT (British American Tobacco) maintient une partie de ses activités à Boncourt, à savoir son entrepôt et son département d’expédition. Le cigarettier garantit ainsi l’emploi de quinze personnes et sa collaboration avec la Fondation Les Castors. Actuellement, six personnes en situation de handicap travaillent à l’atelier protégé sur le site de BAT, pour des missions de tri et de réemballage notamment.


Une « très bonne nouvelle »

L’annonce a surpris Yvan Crevoiserat, directeur des ateliers protégés de la Fondation Les Castors. Il parle d’un « geste important » envers l’institution et d’une grande satisfaction : « On ne s’y attendait pas, on avait prévu la fermeture de ces ateliers… alors pour les bénéficiaires de notre institution, c’est finalement une très bonne nouvelle. » Yvan Crevoiserat révèle que la fondation avait déjà loué un nouvel espace pour palier la fin présumée de l’atelier protégé à BAT : « On avait prévu de partir fin 2023, début 2024, c’est pour ça qu’on a loué autre chose… mais on va finalement résilier le bail de ce nouveau local et poursuivre nos activités existantes. » Le directeur des ateliers protégés est désormais confiant, il pense que la collaboration avec le cigarettier est partie pour durer : « Avec BAT, on a toujours pu travailler avec une vision de l’avenir relativement bonne. S’ils ont annoncé la continuité de cet atelier, ce n’est pas pour trois mois… c’est probablement pour plusieurs années. » /cto


Actualités suivantes