Un Marché-Concours d’exception teinté de rouge et de blanc

La 118e édition de la fête du cheval franches-montagnes a pris fin ce dimanche à Saignelégier ...
Un Marché-Concours d’exception teinté de rouge et de blanc

La 118e édition de la fête du cheval franches-montagnes a pris fin ce dimanche à Saignelégier et a attiré environ 50'000 personnes. Pour sa première en tant que président de la manifestation, Vincent Wermeille tire un bilan très positif

Environ 50'000 visiteurs sont venus au Marché-Concours cette année, selon les organisateurs. (Photo : Jonathan Vallat). Environ 50'000 visiteurs sont venus au Marché-Concours cette année, selon les organisateurs. (Photo : Jonathan Vallat).

C’est un Marché-Concours résolument « rouge et blanc » qui se referme. La fête du cheval franches-montagnes, dont l’hôte d’honneur cette année était le canton du Valais, s’est terminée ce dimanche à Saignelégier. Selon les organisateurs, environ 50'000 personnes sont venues du côté de la Halle-Cantine durant le week-end. Cette 118e édition a marqué les grands débuts de Vincent Wermeille à la tête de la manifestation. Le président du Marché-Concours a apprécié cette cuvée 2023. « Il y a un monde fou ! Je pense que le fait que le Valais soit hôte d’honneur y est pour beaucoup. Les courses et toutes les prestations ce week-end ont aussi attirer la foule », salue Vincent Wermeille. A noter aussi « l’instant romance » de ce Marché-Concours. Au terme d’une course campagnarde dimanche après-midi, un cavalier et une cavalière se sont dit « oui » sous les applaudissements de la foule.

Vincent Wermeille : « La venue de la première conseillère fédérale jurassienne a été un moment marquant »

Vincent Wermeille retient du week-end la visite d’Elisabeth Baume-Schneider dimanche. La Franc-Montagnarde des Breuleux, qui a notamment reçu un mouton de la part du Valais, a profité du Marché-Concours pour la première fois en tant que conseillère fédérale. « C’est très particulier et émouvant parce que je suis invitée et en même temps je me sens tellement à la maison », indique la conseillère fédérale. Mais vivre le Marché-Concours dans la peau d’une représentante de l’Etat ne change rien, selon elle, car « le Marché-Concours est assez fort pour s’imposer aux gens de la même manière et on est très vite rattrapé par l’ambiance et l’authenticité de la manifestation ».

Elisabeth Baume-Schneider : « Représenter l’exécutif suisse dans ma région de cœur crée beaucoup d’émotion »

L’année prochaine, le Marché-Concours accueillera la communauté européenne d’Alsace en qualité d’hôte d’honneur de sa 119e édition. /nmy


Actualisé le

Articles les plus lus