Un développement mesuré attendu à Haute-Sorne

Les conseillers généraux de la commune fusionnée ont donné un préavis favorable au plan d’aménagement ...
Un développement mesuré attendu à Haute-Sorne

Les conseillers généraux de la commune fusionnée ont donné un préavis favorable au plan d’aménagement local qui prévoit notamment la création de plusieurs parcelles pour l’habitat.

De nouvelles bâtisses sortiront de terre à Haute-Sorne, comme ici à Glovelier. De nouvelles bâtisses sortiront de terre à Haute-Sorne, comme ici à Glovelier.

Haute-Sorne doit pouvoir continuer à se développer, mais pas de façon démesurée. C’est en substance le message transmis lundi par le Conseil général de la deuxième commune la plus peuplée du canton du Jura. Les élus ont préavisé favorablement le plan d’aménagement local (PAL) par 30 « oui » et une abstention. Ce document fixe les lignes directrices du développement territorial. Il est ainsi notamment prévu que trois grands secteurs soient ouverts pour de l’habitat, près de la gare à Glovelier, en-dessous du golf à Bassecourt et à l’entrée du village de Courfaivre, côté Bassecourt, pour un total de plus de 36'000 mètres carrés. Haute-Sorne devrait accueillir environ 400 habitants supplémentaires d’ici à 2030, ce qui est « raisonnable », selon le conseiller communal Gérard Ruch, qui estime que la maison individuelle va devenir « un luxe » à l’avenir. Le PAL stipule aussi que l’espace industriel de Bassecourt sera agrandi. Si les autres villages ou hameaux ne sont pas concernés par l’ouverture de parcelles, c’est parce qu’ils sont en surdimensionnement, à tel point que la commune a dû planifier une restitution de la zone à bâtir pour un total de 5,4 hectares. Le nouveau plan d’aménagement local nous apprend aussi que la zone de centre change à Bassecourt, ce qui ouvre la porte à une arrivée de la Migros… Le peuple se prononcera sur le plan d’aménagement local le 22 septembre. Notons encore qu’une septantaine d’oppositions au projet de PAL ont été enregistrées lors du dépôt public. La commune a participé à une cinquantaine de séances de conciliation.


Feu vert pour des chiffres rouges

Le Conseil général a par ailleurs avalisé les comptes 2023 de la commune fusionnée. Il les a acceptés à l’unanimité. Ceux-ci présentent une perte de 610'000 francs après prélèvement de 350'000 francs dans la réserve (ndlr : dans laquelle il reste encore 638'000 francs). Les autorités l’expliquent notamment par un retard de traitement dans les taxations des personnes morales, sans lequel les comptes seraient à l’équilibre. Plusieurs élus ont toutefois profité de la tribune pour manifester leur inquiétude.

Il a aussi été question du drapeau jurassien qui sera installé sur les hauteurs de Glovelier. Le projet de rénovation de cet ouvrage, sur les rails depuis plusieurs mois, se concrétise. Une inauguration est prévue cette année encore. Dans les autres communications transmises aux élus, le maire Eric Dobler a relevé des incivilités aux nouveaux écopoints. Selon lui, plusieurs amendes ont déjà été distribuées et la commune restera très stricte avec les personnes qui utilisent mal ces nouveaux espaces. /mle


Actualités suivantes

Articles les plus lus