Les groupes parlementaires jurassiens se penchent sur la baisse d'impôts

Nous pourrons bientôt savoir ce que pensent les parlementaires jurassiens du programme de législature, présenté par le Gouvernement le 28 juin. Les députés se réuniront le 7 septembre pour donner leur avis.

Le sujet chaud à l’ordre du jour sera la fiscalité. Les débats se concentreront surtout sur l’acceptation, ou non, de la baisse d’impôts prévue dans le programme de législature.

 

Les groupes parlementaires ont eu peu de temps pour se préparer

Deux formations seulement en ont parlé. L’UDC est clairement pour une baisse d’impôts. Côté PS, on en a parlé en séance, mais le président du groupe parlementaire Christophe Berdat se refuse à tout commentaire. L’un des ténors du parti, Pierre-Alain Fridez, s’inquiète, toutefois, d’une éventuelle baisse de la fiscalité. Dans une question écrite au Parlement, le socialiste se demande quelles seront les répercussions sur les finances des communes.

Une préoccupation partagée par la présidente du groupe PCSI au parlement, Françoise Cattin. Les membres du parti qui ne veulent pas dire grand-chose non plus avant leur première réunion de groupe. Pourtant, une tendance est apparue lors de l’assemblée des délégués mardi soir. Les débats ont été vifs, avec un avis majoritairement négatif à une baisse d’impôt. Du côté du PDC, le président du groupe Paul Froidevaux suppose que le programme de législature sera accepté. Mais il ne s’avance pas sur la question fiscale.

Nous n’avons malheureusement pas pu joindre le CS-POP/Verts et le PLR. Mais les tribunes politiques estivales ont montré dans ces formations aussi, des réticences au projet gouvernemental. /mko


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus