Psychiatrie jurassienne : ça suffit !

Le Parlement jurassien a mis le doigt sur l’UHMP mercredi, et de manière assez sévère. Il a suivi par 56 voix et une abstention une motion du député PDC Yves Gigon. Ce dernier estime qu’une réorganisation du suivi et de la surveillance des patients, notamment ceux qui subissent des privations de liberté à des fins d’assistance, s’impose à l’Unité hospitalière médico-psychologique.  Il demande qu’une étude soit faite à ce sujet et qu’un protocole de sortie des patients soit dûment établi. /lba


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus