La police arrête des malfrats grâce à…l’ADN

Olivier Guéniat

Olivier Guéniat n’a pas manqué l’occasion de justifier son idée de relever l’ADN des requérants d’asile. Dans son information sur le climat sécuritaire, le commandant de la police jurassienne indique que ses troupes ont arrêté plusieurs auteurs de vols dans les véhicules grâce à l’ADN. «L’ADN nous a aussi permis d’identifier des suspects concernant les vagues de cambriolages dans les industries jurassiennes, rapporte encore Olivier Guéniat. Nous communiquerons sur ces succès lorsque les instructions judiciaires le permettront. Certaines séries de cambriolages devraient progressivement baisser en intensité.» 

Dans le Jura, les cambriolages sont toujours nombreux. En août, 63 vols par effraction ont été recensés. Le district des Franches-Montagnes est presque épargné selon la police.

Soixante-quatre voitures ont été visitées en août. «Ceci est essentiellement dû à l’effet «Printemps arabe», indique Olivier Guéniat. Plusieurs interpellations et arrestations ont été effectuées en juin, ce qui a induit une diminution en juillet. Mais ça augmente à nouveau en août.» /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus