BAT: la commune n'est pas surprise

BAT à Boncourt

La restructuration de BAT fait discuter, mais ne surprend pas. Les autorités de Boncourt réagissent à l'annonce mercredi de la suppression de 29 postes de travail chez le poumon économique de la commune. BAT justifie ces suppressions par le besoin de mettre en place une nouvelle stratégie. La force du franc perturbe la marche en avant des affaires de l'usine de Boncourt.

"Il y aura encore des licenciements"

L'annonce de mercredi n'a donc pas surpris le Conseil communal. "Nous avons eu des échos de la direction de BAT il y a quelques temps, relate Gérald Henzelin, vice-maire de Boncourt, nous n'avons donc pas été surpris". Le conseiller communal pense qu"il y aura encore des licenciements. On espère que ce sera des pré-retraites, mais licenciements il y aura encore".

Le porte-parole de BAT Emmanuel Koller ne partage pas l'opinion des autorités. Pour lui, "après cette restructuration, l'exercice sera teminé. Nous sommes confiants pour l'avenir."

Un avenir qui passe donc, pour l'usine de Boncourt, par le marché suisse et l'innovation sur les pays du Moyen-Orient. "Le groupe BAT a confirmé la mission de notre usine", explique Emmanuel Koller. Sur du long terme ? "On ne peut jamais prévoir ce qu'il se passe, surtout au Moyen-Orient. Il peut y avoir des changements de lois, des changements politiques. Je n'ai pas de boule de cristal", conclut Emmanuel Koller. /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus