Un rapprochement sécuritaire

Ils intensifient leur collaboration. Le corps des gardes-frontière, la police cantonale et ...
Un rapprochement sécuritaire

Police Le commandant de la police Olivier Guéniat, le chef du Corps des gardes-frontière Jürg Noth et la procureure générale Valérie Cortat signent les accords.

Ils intensifient leur collaboration. Le corps des gardes-frontière, la police cantonale et le ministère public jurassien ont ratifié jeudi un document qui doit leur permettre de mieux sécuriser le territoire. Il fait suite à l’entrée en vigueur du code de procédure pénal fédéral qui a modifié certains processus.

Par exemple, un garde-frontière pourra désormais effectuer des tâches sur tous les axes principaux du canton du Jura, sur les aérodromes ou encore les gares ferroviaires.  Il ne travaillera plus uniquement à proximité de la frontière. Le document signé jeudi simplifie les rapports à établir, clarifie certaines tâches et s’adapte à la législation actuelle. /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus