Pas de bonnet d’âne pour le Jura

Les rivières jurassiennes ne sont pas délaissées par les autorités cantonales. Un message porté ...
Pas de bonnet d’âne pour le Jura

Le canton met l'accent sur le Doubs. La problématique des débits résiduels sera traitée ultérieurement Le canton met l'accent sur le Doubs. La problématique des débits résiduels sera traitée ultérieurement.

Les rivières jurassiennes ne sont pas délaissées par les autorités cantonales. Un message porté par le ministre de l’Environnement Philippe Receveur, qui réagit aux accusations portées récemment par la Fédération suisse de pêche. La FSP a tapé du poing sur la table et exhorté les cantons à régler le problème des débits résiduels qui affecte les poissons. L’association avait notamment critiqué le Jura, seul canton romand à ne pas avoir pris des mesures pour assurer une quantité d’eau suffisante à l’aval des centrales hydroélectriques. Elle menace de déposer plainte pour « cruauté envers les animaux ».

Philippe Receveur indique que trois sites sont potentiellement concernés par ce problème. Il s'agit de la pisciculture de Soubey, de la patinoire de Porrentruy et de la centrale hydroélectrique d'Undervelier. Le Service jurassien de l’environnement et son homologue fédéral connaissent la situation. Les deux services mettent toutefois la priorité sur le Doubs, dont la santé est chancelante. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus