Action coup de poing sur l’A16

Unia Transjurane monte au front. Le syndicat a mené vendredi matin une action sur le chantier ...
Action coup de poing sur l’A16

Unia sur le chantier de l'A16 à Bévilard

Unia Transjurane monte au front. Le syndicat a mené vendredi matin une action sur le chantier de la A16 à Bévilard. Il accuse l’entreprise de ferraillage CR7- sous-traitante du consortium Marti - de retard important dans le paiement du salaire de ses employés. La société devrait plusieurs dizaines de milliers de francs à ses collaborateurs, selon le syndicat. CR7 ne prendrait pas non plus  en charge les frais de transport de ses collaborateurs. Le syndicat affirme également que les ouvriers travaillent illégalement le samedi.

Unia demande une régularisation de la situation. Le syndicat plaide également pour que les entreprises sous-traitantes garantissent le respect de la Convention nationale du bâtiment. Il rencontrera prochainement les responsables de l’entreprise Marti.

Le gérant de l’entreprise vaudoise CR7 réfute, pour sa part, les accusations du syndicat Unia. Pinto Da Silva indique que les fiches de salaires sont aux normes et que des appartements ont été mis à disposition des collaborateurs à proximité du chantier.

Enfin, de son côté, l’entreprise Marti Travaux Spéciaux, en charge du chantier, n’a pas souhaité s’exprimer. /kro


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus