La grève chez Berger+Co interpelle le Parlement

Le député Loïc Dobler s’est inquiété de l’intervention de la police durant la mobilisation ...
La grève chez Berger+Co interpelle le Parlement

Les ouvriers en grève de Berger+Co

Le député Loïc Dobler s’est inquiété de l’intervention de la police durant la mobilisation jeudi dernier des 15 employés de Berger+Co lors des questions orales de la séance du Parlement ce mercredi. Suite au dépôt d’une plainte de la part du directeur de l’entreprise, les forces de l’ordre seraient intervenues très rapidement, selon le socialiste.

 

Discussion sereine

Dans sa réponse, le ministre de la Justice et police, Charles Juillard, a rassuré l’auditoire. «Les ouvriers se sont mobilisés pour défendre leurs droits et ils ont eu raison. Et je peux vous assurer que la police a agi avec beaucoup de discernement dans cette opération». Le ministre a indiqué avoir été informé de cette réquisition et a demandé que la police renonce à l'utilisation de la force pour déloger le personnel qui occupait l'usine. «Selon mes informations, la discussion s'est déroulée dans la sérennité et il n'y a pas eu d'intervention policière».

Pour rappel, Berger+Co à Delémont fermera ses portes le 31 mars pour cause de délocalisation à l’étranger. /afa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus