Unia plaide encore pour des salaires décents

Unia continue de dénoncer les salaires inférieurs à 4000 francs. Jeudi après-midi, le syndicat ...
Unia plaide encore pour des salaires décents

Unia continue de dénoncer les salaires inférieurs à 4000 francs. Jeudi après-midi, le syndicat était présent devant l’entreprise Interprox-Turck à Delémont. Elle est active dans la micromécanique et l’électrotechnique. Les quelques 100 salariés de la société, essentiellement des femmes qui travaillent dans la production, touchent entre 3300 et 3800 francs brut par mois pour un emploi à plein temps, selon le syndicat. L’opération entrait dans le cadre de la votation du 3 mars « Pour un Jura aux salaires décents ». /jpp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus