Vendanges tardives, année normale

Les vignerons jurassiens doivent s’armer de patience. Les vendanges ont été retardées cette ...
Vendanges tardives, année normale

Didier et Monique Fleury attendent le soleil pour pouvoir vendanger leurs vignes à Buix Monique et Didier Fleury attendent le soleil pour pouvoir vendanger leurs vignes à Buix

Les vignerons jurassiens doivent s’armer de patience. Les vendanges ont été retardées cette année en raison de la pluie qui s’est abattue sur la région ces derniers jours. La récolte du raisin commencera vraisemblablement à la fin de la semaine et devrait être terminée dans quinze jours au plus tard. Les  précipitations de cet automne repoussent encore davantage des vendanges déjà tardives en raison d’un printemps frais et lui aussi pluvieux. Didier Fleury, vigneron au domaine du Clos des Cantons relativise toutefois : « Les trois dernières années étaient précoces et on a vite pris l’habitude de terminer les vendanges le 15 octobre ». Didier Fleury parle d’« année normale ». Les caprices de la météo ne devraient pas avoir de conséquences sur la qualité du vin pour les vignes de Daniel Fleury, qui n’ont pas été victimes de mildiou ou d’autres maladies. Les nuits fraîches de la semaine dernière sont aussi bénéfiques pour la maturation des grappes.

Du côté de Valentin Blattner, on devrait également commencer les vendanges à la fin de la semaine. Le vigneron de Soyhières évoque toutefois une année « difficile » au niveau de la qualité. Certains cépages ont souffert des conditions météorologiques. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes