Le fil rouge de l’économie du canton

Le soutien du Parlement jurassien à la loi sur le développement de l’économie cantonale. Les ...
Le fil rouge de l’économie du canton

Michel Probst Michel Probst, ministre jurassien de l'Economie.

Le soutien du Parlement jurassien à la loi sur le développement de l’économie cantonale. Mercredi, les députés en ont accepté une modification en première lecture par 41 voix et 17 absentions ainsi qu’un arrêté relatif au sixième programme économique de l’histoire du canton (45 voix, 13 absentions), qui représente en fait la stratégie que le Jura compte adopter en la matière. Ce programme compte plusieurs nouveautés, notamment sa durée. Pour la première fois, il est prévu pour dix ans, avec un rapport intermédiaire à mi-parcours. Sa priorité stratégique sera l’innovation. Il est qualifié d’ « ambitieux » par le ministre de l’Economie Michel Probst.

Tour des groupes

Les différents groupes parlementaires ont souhaité donner leur point de vue sur ce dossier stratégique. S’ils estiment qu’ « il est bien rédigé », les élus socialistes jugent que « ce programme manque d’indications concrètes ». Sentiment partagé par le groupe CS-POP/Verts, qui regrette que « son seul objectif louable est d’améliorer la qualité de vie de la population ». L’UDC le souhaiterait « plus simple, moins complexe ». Le PCSI le qualifie de « rassurant », mais le parti de centre-gauche émet « des réserves notamment sur son financement ».

Ce programme est « conforme aux attentes » du PLR, le parti du ministre en charge de l’économie. Il le trouve « résolument tourné vers l’avenir et élaboré pour améliorer la compétence de l’économie jurassienne ». Quant au PDC, il le qualifie de « très bon » et se réjouit notamment « de l'accent mis sur l'innovation et de la vision à dix ans ». /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus