OPTIMA au cœur des discussions

Argent, billets, banque

L’audit externe OPTIMA a encore suscité la curiosité mercredi matin au Parlement jurassien. Deux députés sont montés à la tribune lors des questions orales pour évoquer les mesures d’économies en préparation, liées notamment au trou de 5,5 millions au budget 2014. Alain Lachat (PLR) a annoncé le dépôt d’une motion qui demande le gel des engagements jusqu’à la publication des conclusions d’OPTIMA. Cet examen doit permettre d’analyser les structures de l’Etat jurassien et de dégager des potentiels d’économie.

Le président du groupe PLR a demandé si le gouvernement a été tenu au courant des premiers constats réalisés dans le cadre de l’audit. Réponse négative du ministre des Finances Charles Juillard qui a rassuré l’élu de Fregiécourt. Les mesures qui seront prises sur la base d’OPTIMA s’inscriront dans la durée, puisqu’il s’agit de gommer un déficit structurel de l’Etat.

Autre question : celle de Gilles Froidevaux (PS). Le député delémontain et président du groupe socialiste a demandé si le Gouvernement jurassien était prêt à convoquer une table ronde afin de trouver un consensus autour des mesures d’économies actuellement à l’étude. Gilles Froidevaux s’est inspiré d’une expérience menée en 1998 au niveau de la Confédération. Une proposition qui a trouvé un bon écho auprès de Charles Juillard, qui s’est dit prêt à en discuter avec ses collègues du gouvernement. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus