« La situation est grave »

Le Jura est n’est pas épargné par la diminution des naissances de chevaux. Une baisse est intervenue ...
« La situation est grave »

Sélection des étalons à Glovelier

Le Jura est n’est pas épargné par la diminution des naissances de chevaux. Une baisse est intervenue l’année dernière dans notre canton, même si le recul est moins important qu’au niveau suisse. Les naissances pour les chevaux de la race Franches-Montagnes ont diminué de 2% dans le Jura (704 poulains) contre 6% sur l’ensemble du pays (2119 naissances). La baisse est quasiment similaire pour les demi-sang : 3% dans le Jura (85 poulains). En Suisse, le recul est plus marqué pour ce type de chevaux, à savoir 11% avec 686 naissances. Ces chiffres ont été dévoilés dans le rapport 2013 de l’élevage chevalin, publié par le Service cantonal de l’économie rurale.

Les naissances de chevaux de la race Franches-Montagnes ont drastiquement chuté ces vingt dernières années en Suisse (-42%) alors que la tendance est stable dans le Jura (-1%). Selon les autorités cantonales, ceci s’explique par les efforts de valorisation des éleveurs de la région. Le cheval demi-sang n’a pas la cote : le nombre de poulains a diminué aussi bien en Suisse (-61%) que dans le Jura (-41%) durant ces vingt dernières années.

« La situation est grave », indique Roger Biedermann, responsable de la production animale au Service jurassien de l’économie rurale. La baisse au niveau suisse pourrait entraîner des problèmes de consanguinité. Roger Biedermann estime néanmoins que la tendance peut être inversée grâce aux programmes de promotion soutenus par le canton du Jura et la Confédération.

Selon le rapport, l’année 2013 a été exceptionnelle au niveau des performances des chevaux nés et élevés dans le Jura. 49 d’entre eux se sont qualifiés pour l’un des finales « Promotion CH » ou « Sport & Loisir ». /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus