Mieux étudier la qualité des eaux du Doubs

Le Doubs sous haute surveillance. Le canton du Jura a inauguré lundi matin à Ocourt sa station ...
Mieux étudier la qualité des eaux du Doubs

La station de mesure du Doubs à Ocourt La station de mesure du Doubs à Ocourt

Le Doubs sous haute surveillance. Le canton du Jura a inauguré lundi matin à Ocourt sa station de prélèvement et de suivi analytique en continu des eaux du Doubs. Les nouveaux outils ont été installés dans la station de mesure de la Confédération du débit de la rivière franco-suisse. Le bâtiment existant a été agrandi. Le système est opérationnel depuis quelques semaines. « Nous devons encore affiner quelques réglages, mais ça marche bien », explique Nicolas Eichenberger, responsable du domaine eaux à l’Office jurassien de l’environnement.

Un suivi plus précis

La qualité des eaux du Doubs était déjà analysée, mais seulement par des prélèvements ponctuels. Avec ce nouveau système, les analyses se font donc beaucoup plus régulièrement. « Nous pouvons suivre la température de l’eau, la turbidité, le PH, le niveau d’oxygène ou encore la conductivité de manière beaucoup plus fine que par le passé pour améliorer les diagnostics », explique Nicolas Eichenberger. Les données sont compilées sur le site de l’Office jurassien de l’environnement.

200'000 francs d’investissement

Les coûts ont été assumés par le canton (140'000 francs) et la Confédération (60'000 francs). D’autres stations de mesure en continu de la qualité des eaux pourraient être installées sur la Birse à Soyhières et l’Allaine à Boncourt, mais le calendrier n’a pas encore été défini. /pch


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus