Les communes ne veulent pas d’une police unique

La police a focalisé les débats lors de l’assemblée de l’AJC. L’Association Jurassienne des ...
Les communes ne veulent pas d’une police unique

police

La police a focalisé les débats lors de l’assemblée de l’AJC. L’Association Jurassienne des Communes s’est réunie mercredi soir à Glovelier. Après une courte présentation de la stratégie en matière de contrôle de l’eau potable par le chimiste cantonal, José Capéros, les représentants des communes se sont penchés sur la nouvelle loi sur la police pour donner ensuite leur position. Ils ont également adopté les comptes 2013 et le budget 2014.

 

Fusion ou collaboration

Le ministre Charles Juillard et le commandant de la police Damien Rérat ont présenté les deux variantes envisagées pour la réorganisation de la police jurassienne. La première prévoit la fusion des corps de police communaux et cantonaux en une police unique et a la préférence du Gouvernement. La seconde vise une collaboration accrue en une police de synergie.

Dans les deux cas, l’objectif serait d’utiliser les agents à meilleur escient pour des tâches qui tiennent strictement à des tâches de police. Les missions administratives seraient confiées à du personnel dévolu à cet effet au sein de la police cantonale et aux employés communaux. Selon le ministre de la police, les agents seraient ainsi déchargés de certaines tâches et pourraient passer plus de temps sur le terrain et s’axer davantage sur la proximité.

Les communes qui le souhaitent pourraient contracter des contrats de prestations ou ressources avec la police cantonale pour assurer certaines missions sur leur territoire. En cas de police de synergie, une police communale serait conservée dans les grandes communes, c’est-à-dire à Delémont et Porrentruy, mais posséderait des compétences accrues.

 

Autonomie et proximité

Lors des discussions, les maires de Delémont et de Porrentruy ont émis des réserves. Tous deux ne veulent pas d’une police unique qui marquerait la fin de leur police locale. Ils ont notamment évoqué leur volonté de conserver leur autonomie. Pierre Kohler s’est dit favorable à la variante « synergie ». Pour lui, la proximité passe par une police locale, qui doit aussi remplir des tâches d’intérêt public. Il estime toutefois que cette variante nécessite encore des adaptations. Il a notamment fait part de sa volonté de pouvoir faire appel ponctuellement à des services de sécurité privés, comme c’était le cas jusqu’à présent.

Pierre-Arnauld Fueg juge pour sa part qu’on ne change pas quelque chose qui fonctionne. La police bruntrutaine est très efficace et proche de la population. Il tient également à son autonomie. Enfin, l’élu de Porrentruy évoque une hausse des coûts, quelle que soit la variante choisie. Ce à quoi Charles Juillard rétorque que c’est une erreur. D’après les chiffres élaborés par la HEG, la variante de police unique permettrait des économies, alors que la variante synergie correspondrait à un statu quo.

 

Tous rangés derrière Delémont et Porrentruy

Avant le vote, les maires de certaines petites communes ont émis quelques inquiétudes au sujet du coût de la réforme, que d’autres ont rapidement balayées. Quelques-uns ont également insinué qu’une police unique reporterait les coûts sur toutes les communes, alors qu’en cas de synergie, Delémont et Porrentruy se chargeraient des coûts qui les concernent. Gérard Métille, maire de Courrendlin, et Jean-Bernard Vallat, maire de Haute-Sorne, ont également fait part de leur expérience positive en ce qui concerne les contrats qui les lient à la police cantonale.

Au final, les avis de Delémont et Porrentruy ont été suivis. La variante police en mode synergie a recueilli 25 voix, contre 4 seulement à la police unique et 9 abstentions.

 

Finances expédiées

A la fin de la séance, l’assemblée a rapidement voté sur les comptes 2013, qui bouclent sur un bénéfice d’un peu plus de 17'000 francs, et sur le budget 2014, qui prévoit un excédent de produits d’environ 400 francs. Les deux objets ont passé la rampe à une majorité évidente. /iqu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus