«La hausse de la criminalité s'explique par l'efficacité de la police»

La police cantonale jurassienne a présenté la statistique policière 2013 de la criminalité ...
«La hausse de la criminalité s'explique par l'efficacité de la police»

police

La police cantonale jurassienne a présenté la statistique policière 2013 de la criminalité et la circulation routière mardi matin. « Globalement, nous nous réjouissons de ces chiffres bons, voire très bons », a d’entrée déclaré le commandant Damien Rérat. Et pourtant, le Jura est le seul canton romand à présenter une hausse de la criminalité (+4,6%), contre une diminution de 6% au niveau national. « Cette hausse s’explique notamment par l’efficacité de la police cantonale, indique le commandant. En étant plus présente dans le terrain, la police jurassienne a provoqué l’augmentation du nombre d’infractions dénoncées ». Au cours de l’année 2013, le Groupe Sécurité Voie Publique (GSVP) a été mis en place pour tenter de juguler la petite et la moyenne criminalité notamment dans le secteur de la gare de Delémont. « Ce qui explique la hausse de 44% d’infractions de la loi sur les étrangers », ajoute Damien Rérat.

Un nouveau phénomène

Un autre chiffre qui plombe la statistique policière 2013 : les infractions contre l’honneur, le domaine secret et privé en augmentation de 44%. Une tendance qui s’explique notamment par le nombre conséquent d’infractions commises au moyen de nouvelles technologies (internet, smartphone, etc.). Ainsi, 234 cas ont été enregistrés en 2013.

Moins de brigandages

Parmi les chiffres positifs à relever, la diminution du nombre de brigandages (-38% en 2013 par rapport à 2012). « C’est difficile d’expliquer cette baisse, mais il y a peut-être un aspect préventif via les communiqués de presse que l’on publie sur les auteurs de brigandages qui sont arrêtés », explique le chef de la police judiciaire jurassienne Bertrand Schnetz.

Taux d’élucidation élevé

Finalement, le taux d’élucidation a augmenté en 2013 par rapport à un an auparavant. Il atteint 36,8% dans le Jura (+2,8% par rapport à 2012). « Il est surtout beaucoup plus élevé que la moyenne nationale qui est de 28,9% », complète le commandant de la police cantonale jurassienne Damien Rérat.

Moins d’accidents sur les routes en 2013

« Le bilan de la circulation routière 2013 est très réjouissant », s'exclame Claude Hulmann, le chef de la section circulation et opération. La police jurassienne a enregistré 272 accidents l’an passé, contre 294 en 2012 (-7,5%), alors que le nombre de voitures en circulation dans le canton est en constante augmentation. Le nombre de blessés a aussi diminué : ils étaient 183 en 2012, seulement 114 l’an passé. Une seule personne est morte sur les routes jurassiennes en 2013 (contre 4 en 2012). « Cette évolution peut s’expliquer par le fait que nous avons renforcé nos actions de prévention. Il y a toujours plus de véhicules contrôlés au radar (73'868 contre 72'377 en 2012) », précise Claude Hulmann. La police a également réalisé 290 contrôles de vitesse, alors que 432 classes d’école ont bénéficié de cours d’éducation routière. /afa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus