Mortalité piscicole anormale dans le Doubs

truite Les truites malades ont des tâches blanches sur la tête et les nageoires.

Les poissons du Doubs sont à nouveau attaqués par une mycose, un agent pathogène du type Saprolegnia parasitica. Pendant deux ans, la mortalité était restée stable. Depuis une dizaine de jours, les pêcheurs et les gardes-faune ont constaté de nombreux poissons malades et morts. Il s’agit principalement de l’ombre, particulièrement fragile en cette période puisque cette espèce sort de reproduction, ainsi que la truite. Cette mortalité piscicole a aussi été observée en aval de la frontière suisse à Ocourt et sur les deux affluents du Doubs, le Dessoubre et La Loue. La Sorne est aussi touchée mais de manière moins importante.

Le parasite forme des tâches blanches sur la tête et les nageoires, puis il se développe à l’intérieur de l’organisme ce qui provoque la mort du poisson. Par contre, cette mycose ne représente pas de danger pour l’homme. Mais parallèlement, c’est l’homme qui la propage. L’Office de l’environnement du canton du Jura rappelle que les pêcheurs et toutes les personnes en contact avec ces rivières doivent laver consciencieusement leur matériel et leurs chaussures, et les sécher afin de limiter le développement de ce parasite. /nqu


Actualisé le

Articles les plus lus