Budget 2015: « Cela n’aurait pas été possible sans OPTI-MA »

Le projet de budget 2015 du canton du Jura, présenté ce jeudi à la presse, affiche un léger ...
Budget 2015: « Cela n’aurait pas été possible sans OPTI-MA »

Charles Juillard Le ministre jurassien des finances, Charles Juillard, a présenté le budget du canton du Jura 2015 ce jeudi matin à la presse.

Le projet de budget 2015 du canton du Jura, présenté ce jeudi à la presse, affiche un léger déficit de 3,9 millions de francs, contre 5,5 millions en 2014. « C’est la première fois depuis l’entrée en souveraineté que nous enregistrons une baisse de charges », indique Charles Juillard. Le ministre jurassien des finances a évoqué un budget « acceptable » et il a surtout relevé le fait que ce résultat n’aurait jamais été possible sans OPTI-MA. Grâce à l’introduction d’un certain nombre de mesures du programme dès l’an prochain, un peu plus de 10 millions de francs seront ainsi économisés. Sans cette opération, le budget 2015 aurait affiché un déficit s’approchant des 15 millions.

 

Pas d’aide extérieure supplémentaire

Avec un excédent de charges de moins de 4 millions de francs, le budget 2015 du canton du Jura respecte ainsi le mécanisme de frein à l’endettement. Et cela sans pouvoir compter sur une amélioration de la péréquation financière fédérale. Le canton doit même anticiper un tassement voire une réduction future des montants qui lui sont alloués et qui tiennent compte de la bonne santé des entreprises jurassiennes ces dernières années. Le Jura ne pourra non plus pas compter sur la distribution complète de la part cantonale aux excédents de la Banque nationale suisse (BNS). Deux raisons qui expliquent pourquoi les recettes au budget 2015 demeurent quasi inchangées (984,9 millions contre 894,2 en 2014). Quant au total des charges, il atteint 898,8 millions de francs (899,6 dans le budget 2014).

 

«Situation fragile»

Ce léger déficit de 3,9 millions de francs permet au canton de poursuivre ses investissements à un niveau comparable aux dernières années. Ainsi, 39,5 millions de francs seront investis dans différents projets, dont les principaux concernent les routes (A16, H18 et routes cantonales), les bâtiments (prison, santé-social) et l'informatique.

« Malgré ce léger mieux, la situation reste toutefois fragile, relève Charles Juillard. Nous devons notamment être attentifs à la dette brute qui est en constante augmentation depuis 2010 (357 millions de francs en 2015 contre 256,5 millions en 2010). C’est une bombe à retardement. Il faut arriver à la maîtriser d’une part et de la rembourser, au moins en partie. Malheureusement dans le canton du Jura, nous n'avons jamais pu rembourser une partie de la dette grâce à des résultats ordinaires. Nous devons donc vraiment veiller à maintenir ce niveau de dette», ajoute le ministre jurassien des finances.

A noter encore que le budget 2015 sera soumis au Parlement jurassien d’ici à la fin de l’année en même temps que les mesures OPTI-MA nécessitant des modifications législatives pour des raisons de concordance des politiques publiques. /afa

 


Actualisé le

Actualités suivantes