Un salaire minimum jugé trop bas

Unia Transjurane salue l’avant-projet du Gouvernement jurassien sur le salaire minimum. Le ...
Un salaire minimum jugé trop bas

Unia

Unia Transjurane salue l’avant-projet du Gouvernement jurassien sur le salaire minimum. Le syndicat estime toutefois que son montant - de 3500 CHF brut mensuel basé sur 42 heures hebdomadaires - est trop bas. «Afin de vivre décemment, nous revendiquons un salaire de 4000 CHF brut, soit 22 CHF de l'heure, note Emilie Moeschler, secrétaire régionale d’Unia Transjurane. Mais nous sommes déjà ravis de l'introduction d'un salaire minimum». Le comité du syndicat a profité de la procédure de consultation, qui s'est ouverte le 28 août dernier - pour faire de sa position à l'Exécutif jurassien.

Le syndicat regrette également que les exploitations agricoles soient exemptées du devoir d’application de ce salaire minimum. Et le comité d'Unia Transjurane espère que l'introduction d'un salaire minimum incite la signature de conventions collectives de travail.

Au niveau du calendrier, le Parlement devra se prononcer avant la fin de l’année sur cet avant-projet étant donné que la loi doit être adoptée d’ici mars 2015. /afa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus