Le Jura dévoile sa planification hospitalière 2015-2020

Bloc opératoire

Une liste de recommandations d’établissements hospitaliers : c’est ainsi que l’on peut définir la planification hospitalière 2015-2020 présentée lundi par le canton du Jura, et qui entrera en vigueur le 1er janvier.

Le Gouvernement a évalué ses besoins futurs en soins, puis a lancé un appel d’offres ouvert à tous les hôpitaux. Après analyse des seize postulations enregistrées – dont celle des Hôpitaux neuchâtelois et fribourgeois, puis des établissements universitaires –  il a attribué des prestations. Le canton souhaite désormais orienter les patients jurassiens vers des établissements de qualité – en particulier dans le Jura – et parvenir à limiter la hausse des coûts à sa charge. Si la population suit le catalogue de recommandations du canton, le Jura pourrait s’épargner des dépenses supplémentaires allant jusqu’à dix millions de francs par an. L’objectif est de réduire le nombre d’hospitalisations hors canton de plus de 40%.

La qualité de l’H-JU reconnue

A travers la nouvelle planification hospitalière, l’H-JU voit la qualité de son offre reconnue, avec des prestations attribuées correspondant à plus de 8'000 cas de soins somatiques aigus par année, soit une augmentation importante de son volume d’activité stationnaire. S’agissant de la réadaptation, l’Hôpital du Jura et la clinique Le Noirmont ont décroché de nombreuses prestations. La maison de naissance Les Cigognes figure également sur la liste des hôpitaux. Le canton souhaite donc une augmentation de la fréquentation des établissements jurassiens. Point noir : la psychiatrie. Les offres reçues – dont celle de l’H-JU – ne permettront pas de couvrir la totalité des besoins estimés pour 2020. Il s’agira donc de trouver ses solutions.

Malgré cette orientation vers des établissements recommandés par le canton, le libre choix du patient reste garanti, sous réserve d’une éventuelle participation financière supplémentaire de sa part si l’établissement ne figure pas sur la liste hospitalière jurassienne, et si le patient n’est pas couvert par une assurance complémentaire. Les cas d’urgence ne sont toutefois pas concernés.

L’HJBE n’a pas postulé

A relever que l’Hôpital du Jura bernois n’a pas répondu à l’appel d’offres du canton du Jura. Il a indiqué qu’il était déjà présent sur la liste bernoise des hôpitaux, ce qui lui garantit la qualité et l’économicité de ses prestations. Il évoque aussi le libre choix de l’établissement par les patients pour s’épargner des démarches administratives supplémentaires. En clair, l’HJBE estime que cette démarche ne lui apporte pas de plus-value. Il précise qu’il continuera d’accueillir des patients jurassiens sans conséquence financière pour eux.

De son côté, l'Hôpital du Jura écrit dans un communiqué qu'il se montre globalement satisfait de cette planification hospitalière. Il estime que la méthode extrêmement rigoureuse employée par le canton lui permettra de valoriser la qualité de son offre auprès de la population jurassienne. /rch + comm


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus