« La surprise du chef »

Hôtel de Ville à Delémont

Une petite bombe mercredi matin pendant la séance du Conseil communal de Delémont. L’annonce de la démission de Pierre Kohler du poste de maire en a surpris plus d’un. La conseillère communale CS–POP Esther Gelso se doutait que le maire ne finirait pas son mandat mais c’est le délai pour trouver un nouvel élu qui l’étonne. Même réaction pour le PCSI Damien Chappuis. Il reste deux mois aux partis pour faire campagne. L’élue démocrate-chrétienne Françoise Collarin soupçonnait également ce départ, même si elle ignorait les délais. Pour le PS Jean-Yves Gentil, c’est la surprise du chef. Le vice-maire ne craint pas le temps de latente entre le premier et l'éventuel second tour, agendé le 12 avril, une période durant laquelle il devrait assurer l’intérim.

Concernant le siège à la mairie, Jean-Yves Gentil estime qu’il est encore prématuré pour se prononcer sur sa candidature. Mais le socialiste nous a confié que ce serait mentir que de dire qu’il n’y songe pas. Les autres conseillers communaux pensent également qu’il est trop tôt et que cette décision doit être prise en accord avec leur famille et leur parti. /nqu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus