Report de l'expo nationale : « Je comprends la décision du Conseil fédéral », dit Doris Leuthard

L’ancienne conseillère fédérale et co-présidente de Svizra27 était de passage à Delémont ce ...
Report de l'expo nationale : « Je comprends la décision du Conseil fédéral », dit Doris Leuthard

L’ancienne conseillère fédérale et co-présidente de Svizra27 était de passage à Delémont ce mardi pour présenter le projet à la Chambre de commerce et d’industrie du Jura. L’occasion d’entendre son avis sur le report annoncé récemment par le Conseil fédéral

Philippe Zahno (responsable des affaires publiques de Svizra27), Doris Leuthard (co-présidente de l'association) et Jost Huwyler (directeur général du projet) (de gauche à droite) sont venus présenter Svizra27 aux milieux économiques jurassiens. Philippe Zahno (responsable des affaires publiques de Svizra27), Doris Leuthard (co-présidente de l'association) et Jost Huwyler (directeur général du projet) (de gauche à droite) sont venus présenter Svizra27 aux milieux économiques jurassiens.

Svizra27 ne devrait pas avoir lieu avant 2030 en raison du mauvais état des finances fédérales, mais les préparatifs se poursuivent. Le projet d’exposition nationale qui réunit les cantons du nord-ouest de la Suisse, dont le Jura, a été présenté mardi soir aux milieux économiques jurassiens dans les locaux de la CCIJ.

« Je comprends la décision du Conseil fédéral. Les finances de la Confédération ne sont actuellement pas bonnes, mais je sais que les prévisions peuvent très vite changer : je pense que personne ne sait dans quel état seront les finances dans deux, trois ou quatre ans », explique Doris Leuthard, ancienne conseillère fédérale et co-présidente de l’association Svizra27.

Ces difficultés ne doivent pour autant pas empêcher la tenue d’une exposition nationale, explique Doris Leuthard : « J’ai de bons souvenirs d’Expo.02. On a aussi fait l’expérience que ça valait économiquement la peine. Par ailleurs, une exposition nationale peut permettre à la société de réfléchir à l’avenir, d’apporter certaines réponses, et pourquoi pas, de rêver… » /tbe

Doris Leuthard : « 2029 ou 2030, ça irait très bien pour mettre sur pied cette exposition. Après 2030, ça va être plus difficile pour l’organisation »


Actualisé le

Actualités suivantes