Jean-Paul Gschwind prend les rênes de la FSFM

Jean-Paul Gschwind est le nouveau président de la Fédération suisse du cheval Franches-Montagnes ...
Jean-Paul Gschwind prend les rênes de la FSFM

Le conseiller national PDC succède à un autre Jurassien, Bernard Beuret, qui a occupé la présidence durant huit ans

FSFM Jean-Paul Gschwind (à gauche), nouveau président de la FSFM, salue son prédécesseur Bernard Beuret.

Jean-Paul Gschwind est le nouveau président de la Fédération suisse du cheval Franches-Montagnes. Seul candidat en lice, le conseiller national PDC de Courchavon a été élu par acclamation ce mardi, lors de l’assemblée des délégués qui a réuni 132 participants à Riedholz, dans le canton de Soleure. Jean-Paul Gschwind succède à Bernard Beuret, qui tire sa révérence après huit années dans le fauteuil de président. La FSFM reste ainsi en mains jurassiennes. Quant à Chantal Pape Juillard, elle a été reconduite au comité après un premier mandat de quatre ans.

Jean-Paul Gschwind s’est exprimé avant l’élection. Il a expliqué que son premier objectif consistera à freiner la baisse des naissances. L’Ajoulot souhaite aussi se battre pour le maintien du haras national d’Avenches.

 

Pas d’apport de sang nouveau dans la race

Autre fait marquant de cette assemblée qui a duré cinq heures sans interruption : les délégués ont refusé par 63 voix contre 53 le principe d’un apport de sang nouveau dans la race FM. Cette mesure visait à créer de nouvelles lignées grâce au croisement de juments Franches-Montagnes avec des étalons étrangers. Les partisans de l’apport d’un sang nouveau estiment que le cheval FM atteint aujourd’hui une limite critique et que plusieurs lignées sont menacées. « Ceux qui veulent avancer doivent courir des risques », a-t-on entendu. Malgré les gages de précautions annoncés, la mesure n’a donc pas passé la rampe. Les opposants craignaient notamment que la race indigène perde son identité. Le président sortant Bernard Beuret a pris acte de ce vote : « Ce serait exagéré de dire que le Franches-Montagnes est en péril. La décision de la majorité des délégués impliquera que d’autres mesures soient prises pour assurer la diversité des origines dans la race. On évoque déjà un programme d’accouplement dirigé, qui va justement dans le sens d’augmenter la diversité génétique ».

A noter encore que les délégués ont approuvé à une majorité évidente le maintien des tests en station pendant quarante jours. Une minorité souhaitait revenir à des tests d’un jour.

La FSFM a encore rappelé que les festivités de son 20e anniversaire se dérouleront à Balsthal les 13 et 14 mai prochains. Pour la Fédération, l’objectif sera de promouvoir le cheval Franches-Montagnes. Un grand cortège réunira 35 groupes et 400 chevaux le dimanche. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus