Un atelier dédié au cheval franches-montagnes

Le cheval franches-montagnes possède son musée privé. L’agriculteur de Saignelégier, Vincent ...
Un atelier dédié au cheval franches-montagnes

L’endroit, situé à Saignelégier, appartient à Vincent Wermeille. L’agriculteur possède environ 1'000 documents liés à la dernière race indigène de Suisse.

 L’agriculteur de Saignelégier, Vincent Wermeille, tient entre ses mains un arbre généalogique.

Le cheval franches-montagnes possède son musée privé. L’agriculteur de Saignelégier, Vincent Wermeille, a agencé il y a environ dix ans une collection de quelque 1'000 documents relatifs à la dernière race indigène de Suisse. L’objectif consiste à conserver une trace de l’élevage du franches-montagnes à travers les âges. Dans son atelier, il y a, par exemple, un arbre généalogique illustré, des diplômes d’exposition, des photos d’archives ou encore des rapports des concours cantonaux bernois. La plus ancienne trouvaille est un avis de recherche d’une jument enlevée sur un pâturage de Saint-Brais. « C’était pendant la Révolution française en 1796 lorsqu’on était français. La description de la taille de l’animal était mentionnée en pied et en pouces », détaille Vincent Wermeille.

 

Des prêts au musée de la Sarraz

Par ailleurs, Vincent Wermeille a prêté au moins 50 documents (arbre généalogique et photographies anciennes notamment) au musée du cheval à la Sarraz pour son exposition d’avril à octobre sur l’élevage chevalin à travers les âges. /bbo

Reportage


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus