Le carré musulman devant le Conseil de ville

La mise en place d’un carré musulman au cimetière de Delémont a suscité des questions orales ...
Le carré musulman devant le Conseil de ville

La mise en place d’un carré musulman au cimetière de Delémont a suscité des questions orales jeudi soir au Conseil de ville

Conseil de ville Delémont La future implantation d'un carré musulman au cimetière de Delémont s'est invitée lundi soir au Conseil de ville.

La création d’un carré musulman au cimetière de Delémont, à la rue St-Michel, relève notamment d’un souci d’intégration. C’est la réponse qui a été donnée lundi soir par le Conseil communal lors de la séance du Conseil de ville. Le groupe UDC est intervenu à deux reprises sur le sujet lors des questions orales. Il a demandé notamment ce qui motivait la mise en place d’un secteur de ce type. L’exécutif, par la voix du maire Damien Chappuis, a indiqué qu’un tel projet visait à favoriser l’intégration de la communauté musulmane. Il a également précisé que l’infrastructure comprendrait 23 emplacements et que l’orientation du visage des défunts vers La Mecque – comme l’exige le rite musulman – avait été prise en compte. Le secteur sera, par ailleurs, séparé des autres tombes par des plantations d’arbres. Pour Damien Chappuis, il est important de donner la possibilité aux musulmans de pouvoir être inhumés à Delémont. Le projet répond également à une demande, a précisé le maire de Delémont, qui a toutefois souligné que la durée des concessions pour les tombes serait identique à celle pour les autres confessions.

La création d’un carré musulman entre dans le cadre d’un vaste projet de réaménagement du cimetière. Le concept prévoit également la plantation d’arbres ou encore de deux jardins de recueillement ainsi que la mise en place de deux allées en béton et d’un columbarium. Le projet a été mis à l’enquête publique. Les travaux sont devisés à 180'000 francs au total et devraient être terminés en 2020. Le carré musulman devrait être achevé en 2018. Le columbarium destiné à l’accueil d’urnes cinéraires devrait voir le jour en 2019. Les délais ont été précisés en réponse à une question orale d’une élue PDC.

 

De la manière de faire les yeux doux aux Bâlois

Le Conseil de ville de Delémont a également longuement débattu de l’opportunité de mener une campagne de promotion ciblée notamment sur la région de Bâle afin de faire venir de nouveaux habitants. Une motion de l’élu PDC Alain Beuret demandait un tel projet. Chiffres à l’appui, le porteur du texte a notamment mis en avant le fait que la volonté d’attirer des Bâlois dans le Jura – et notamment à Delémont – ne donnait pas de bons résultats. Alain Beuret souhaitait donc que le Conseil communal mène une campagne de promotion active. L’exécutif a souhaité bénéficier de davantage de temps pour pouvoir étudier la question et ficeler un projet et a demandé la transformation de la motion en postulat. L’élu PDC n’a pas accédé à cette requête et a maintenu son texte. Après moult discussions, la motion a finalement été refusée de justesse par 20 voix contre 18.

Le Conseil de ville a, par ailleurs, accepté lundi soir un postulat de l’élue CS-POP-Verts Colette Petit qui demandait la réalisation d’une étude de faisabilité pour créer un parking souterrain surmonté d’un parc urbain végétalisé à la place de l’Etang. Le Conseil communal recommandait l’adoption du texte puisque la mesure fait partie des actions qu’il entend mener dans le cadre des mesures pour dynamiser la vieille ville.

 

Toujours pas de place pour l’Union Jura Rugby

Le conseiller communal en charge des sports, Patrick Chapuis, a, enfin, donné quelques informations sur la question d’un éventuel accueil de l’Union Jura Rugby à Delémont. Un postulat qui demandait de prendre contact avec le club pour lui mettre à disposition un terrain d’entraînement avec éclairage avait été accepté en avril dernier. Patrick Chapuis a indiqué qu’aucune solution n’avait vu le jour jusqu’à présent. Seuls les terrains des Prés Roses pourraient répondre aux critères mais ils sont utilisés par les SR Delémont qui en sont les locataires. Le club de football a indiqué que les terrains étaient déjà très occupés et qu’il était presque impossible de trouver une plage horaire. Patrick Chapuis a précisé qu’il allait prendre contact avec le comité directeur des SRD pour tenter, malgré tout, de trouver une solution. L’Union Jura Rugby s’entraîne actuellement à Montsevelier et à Corban. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus