Environ 9 millions de francs dépensés en une séance

Les conseillers de ville ont été généreux jeudi soir à Porrentruy puisqu’ils ont validé tous ...
Environ 9 millions de francs dépensés en une séance

Les conseillers de ville ont été généreux jeudi soir à Porrentruy puisqu’ils ont validé tous les crédits qui leur étaient soumis

Porrentruy

C’est Noël avant l’heure au Conseil de ville à Porrentruy. Tous les crédits à l’ordre du jour ont été acceptés par les élus jeudi soir. Les conseillers de ville ont dépensé en une soirée 8'960'000 francs dans trois projets. Les élus ont approuvé à l’unanimité l’achat des parcelles de BKW pour 6'445'000 francs. Le bâtiment permettra à l'avenir d’accueillir l’administration communale qui se trouve à l’étroit à la Beuchire. Les espaces aux alentours serviront de places de stationnement dans le but de désengorger la vieille ville. Tous les groupes ont relevé que ce projet était porteur d’avenir pour Porrentruy. Le crédit doit encore être approuvé par la population le 4 mars.

 

De quoi accueillir de nouveaux habitants

Les conseillers de ville ont aussi validé trois crédits en lien avec la création d’une nouvelle zone à bâtir dans le quartier de la Perche. Une trentaine de maisons familiales et une demi-douzaine d’immeubles pourraient être construits sur les 24'000 m2. Le montant de la transaction entre la ville et les deux vendeurs s’élève à 1'700'000 francs. A cela s’ajoute un crédit de 300'000 francs pour la mise en œuvre des études en vue de la réalisation du lotissement « La Perche II ».

 

Une nouvelle porte d’entrée pour la vieille ville

Un autre crédit a facilement passé la rampe jeudi soir. D’un montant de 515'000 francs, il permettra de réaliser des travaux au carrefour BKW. Un giratoire y prendra place. La rue du Gravier sera aussi complètement revue. La moitié des places de stationnement vont disparaître et on y circulera à 30 km/h. Ce giratoire donnera accès à la vieille ville par la rue du 23 juin qui passera à 20km/h, soit une zone de rencontre.

 

Un budget un peu moins déficitaire

Le budget a aussi passé la rampe. Il présente un déficit de 275'150 francs. Un montant un peu moins élevé que celui affiché dans les documents remis au Conseil de ville de 302'750 francs. Les élus ayant décidé le soir-même de modifier le règlement des indemnités salariales, les prévisions ont donc été revues. La réduction de l’augmentation se monte à 23'000 francs, à cela s’ajoute la baisse des charges sociales de 4'400 francs.

 

La Maison de l’enfance plébiscitée et un projet d’immeuble décrié

La Motion du groupe PS-Les Verts « accélérer le dossier pour l’agrandissement de la Maison de l’enfance » a été acceptée à une large majorité. Les élus ont tous rappelé le dynamisme de cette structure qui accueille à Porrentruy 253 enfants. Mais la liste d’attente est toujours bien fournie. De ce fait, il est urgent d’envisager l’agrandissement de cette institution. Dans le but aussi de rentabiliser la structure existante en augmentant le taux d’occupation.

En amont du Conseil de ville, une pétition, munie de 624 signatures, a été remise au maire. Les signataires contestent la création d’un immeuble, comprenant une vingtaine d’appartements, dans le quartier de Lorette par la coopérative Porrentruy 2001. Il est demandé au Conseil municipal de faire office de médiateur dans ce litige. Le maire Pierre-Arnauld Fueg a indiqué que l’exécutif communal se prononcerait dans une dizaine de jours. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus